TREILLIS ET LEUR REMPLACEMENT F.A.Q.

Questions fréquentes sur les fibres de verre en tant que renfort de béton et substitut des treillis électrosoudés

NOUS RÉPONDONS À VOS QUESTIONS SUR LE TREILLIS
ET SON REMPLACEMENT PAR LA FIBRE DE VERRE

1. TOUTES LES FIBRES DE VERRE SONT-ELLES VALABLES ?

NON </strong. Seules les fibres de verre AR (résistant aux alcalis du béton) et ayant un contenu en zirconium supérieur à 16 % sont aptes à être utilisées pour renforcer le béton. Le reste des fibres de verre se dégradent au fil du temps. De fait, plus elles contiennent du zirconium, plus elles seront durables. Fibratec fabrique la fibre de verre AR ayant le contenu en zirconium le plus élevé et est le seul fabricant conforme à la norme EN 15422:2008. Notre produit est fabriqué au Japon.

2. LA FIBRE DE POLYPROPYLÈNE RENFORCE-T-ELLE LE BÉTON ?

Non, les fibres de polypropylène n’ont pas de propriétés mécaniquesqui améliorent la résistance à la flexion-traction des bétons. Elles ne font qu’éviter les microfissures sur la couche externe du béton, et y arrivent en évitant le séchage rapide de celui-ci. Et pas toujours, puisque leur distribution n’est pas homogène en raison de la grande différence qui existe entre leur poids spécifique et celui du béton. (0,9 contre 2,5)..

3. QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE RENFORCER AVEC DE LA FIBRE D’ACIER ET LE FAIRE AVEC DE LA FIBRE DE VERRE ?

La différence réside essentiellement dans l’usage. L’acier peut provoquer des corrosions au niveau des radiers construits à l’extérieur. De plus, lors de l’introduction des fibres d’acier dans le malaxeur, celles-ci provoquent souvent des mottes ressemblant à des hérissons qui bloquent les bouches des pompes à béton. Les dosages commencent à 20 kg/m3.

Dans les radiers inférieurs à 10 cm d’épaisseur, elles ne sont pas conseillées.

Les fibres d’acier laissent des pointes sur la surface du radier, obligeant à construire une couche de roulement supplémentaire et, par conséquent, à augmenter les coûts du matériel et de la main d’œuvre.

Avec la fibre de verre AR, vous n’aurez aucun des inconvénients susmentionnés.

4. QUELS SONT LES PRINCIPAUX AVANTAGES DE LA FIBRE DE VERRE AR EN COMPARAISON AVEC LE TREILLIS ÉLECTROSOUDÉ ?

Ils sont nombreux et variés. En utilisant Fibratec, vous économiserez 60 % du temps d’exécution. Vous n’aurez pas à pomper le béton sur les treillis puisqu’ils n’existeront pas sur le radier.

Vous n’aurez pas à poser des treillis , ni à les dresser sur des séparateurs, ni à les coudre, ni à réaliser des coupes pour les adapter aux recoins de la zone à bétonner, ni à combler les colonnes et les regards. Vous n’aurez pas de problèmes de nivellement de treillis sur les terrains avec dénivellement. Vous n’aurez pas à les stocker dans des zones où ils finissent par s’oxyder (ce qui constitue une violation des réglementations), et n’aurez pas besoin de grues pour les charger dans des camions, ni les décharger à pied d’œuvre.

Dans la plupart des cas, vous n’aurez même pas besoin de camion puisque les sacs peuvent être transportés dans n’importe quel véhicule. Pour une application de 20 m2 par exemple, il suffit d’avoir un sac en plastique de supermarché rempli de 4 kg de Fibratec V12-AM posé sur le siège d’à côté, au lieu de tout un camion. Vous n’aurez besoin ni de scies radiales ni de cisailles pour couper les treillis.

Vous serez tranquille car aucun treillis ne se trouvera sur le sol, jeté à l’intérieur du radier (là où il ne sert à rien). Chaque cm3 de béton sera protégé et cousu à travers des millions de fibres de verre de 50 à 60 % plus résistantes que l’acier et parfaitement distribuées. (La fibre de verre AR et le béton ont des poids spécifiques très similaires, 2,68 et 2,5 respectivement, et la résistance à la rupture par traction de la fibre AR Fibratec est de 1620 N/mm2, alors que celle de l’acier varie entre 1000 et 1200 N/mm2).

5. EXISTE-T-IL DES RÉFÉRENCES DE TRAVAUX RÉALISÉS DANS LESQUELS LE TREILLIS A ÉTÉ REMPLACÉ PAR LES FIBRES DE VERRE AR ?

Si, muchas.Oui, il y en a plein. Et en Espagne même. Visitez la page de Fibratec pour voir quelques exemples. Des centaines de chantiers ont été réalisés avec succès.

6. FIBRATEC POSSÈDE-T-ELLE DES CERTIFICATS DÉLIVRÉS PAR UN LABORATOIRE RECONNU ?

Si. Oui. Fibratec est identique à la fibre utilisée par différentes universités dans leurs études sur le renfort du béton, ce qui fait que l’une ou l’autre de ces études cautionne l’efficacité des fibres de verre AR. Par ailleurs, nous avons des certificats d’essais dans les laboratoires de Bureau Veritas qui comparent la résistance entre 3 kg de fibres de verre et 20 kg de fibres d’acier ondulé de 50 mm.

Dans ces essais, les fibres de verre apportent une meilleure résistance à la rupture par flexion-traction au béton en comparaison avec celles d’acier. En outre, le laboratoire d’essais BOMA IMPASA a montré à travers une série de tests que Fibratec est une fibre dont les caractéristiques de renfort ressemblent à celles des microfibres structurelles (non nécessaires dans la construction de radiers puisque cet élément n’est pas structurel).

Mallazo

7.COMMENT PUIS-JE CONNAÎTRE LE DOSAGE CONVENABLE POUR MON CHANTIER EN CONCRET ?

Fibratec peut vous préparer un rapport de dosage, en tenant compte des conditions particulières de votre radier, afin de vous proposer une recommandation de dosage. Pour ce faire, nous avons besoin de données telles que le type de béton à utiliser dans votre chantier, la condition du terrain en termes de capacité portante, l’ épaisseur souhaitée du radier ainsi que le type et la quantité de charge ponctuelle qui y sera effectuée. Ce rapport est complètement gratuit.

8. EST-IL COÛTEUX DE RÉALISER UNE ÉTUDE TECHNIQUE CERTIFIÉE DU DOSAGE POUR UN CHANTIER IMPORTANT ?

Le coût de ce type d’études dépend de la taille du chantier. En général, même en payant une étude d’estimation des fibres, vous économiserez d’importantes sommes sur vos radiers en utilisant FIBRATEC. Nous pouvons vous recommander quelques bureaux d’études spécialisés dans ce type de calculs puisque très peu d’entre eux sont en mesure de le faire.

9. Y-A-T-IL DES POILS QUI APPARAISSENT À LA SURFACE D’UN RADIER RÉALISÉ AVEC DES FIBRES DE VERRE ?

Non, jamais. Un radier construit au moyen de Fibratec peut être poli en toute tranquillité. Pas un seul fil n’apparaîtra à la surface de votre radier. Il est également parfait pour le béton estampé..

10. LA FIBRE DE VERRE S’AGGLOMÈRE-T-ELLE, COULE-T-ELLE JUSQU’AU FOND OU FLOTTE-T-ELLE À LA SURFACE DU BÉTON ?

Non, il n’y a jamais eu d’expérience de mottage de la fibre, et encore moins une mauvaise homogénéisation dans sa distribution à l’intérieur du béton, puisqu’elle est répartie d’une manière aléatoire et tridimensionnelle à travers toute la masse en seulement quelques minutes.

Il faut tenir compte du fait que la densité des fibres de verre est presque égale à celle du béton, ce qui fait que le vibrage de celui-ci ne provoque pas le dépôt des fibres au fond de la dalle, par exemple.

11. COMMENT EXPLIQUER LA BONNE QUALITÉ ET L’HOMOGÉNÉITÉ DE SA DISPERSION DANS LE BÉTON ?

D’abord à cause de ses propriétés physiques densité quasi égale à celle du béton) et ensuite par la quantité de filaments par mètre cube</strong, près de 200 000 000 dans 1 kg de fibres.

12. EST-IL POSSIBLE DE REMPLACER N’IMPORTE QUEL TYPE DE TREILLIS ?

Il est possible de remplacer la plupart des treillis, à condition qu’ils n’aient pas de fonction structurelle, et dans certains cas il est même possible de réduire les épaisseurs du radier.

Mallazo
Mallazo

13. EST-IL POSSIBLE D’ÉVITER D’INSTALLER DES POUTRES EN ACIER ET DE LES REMPLACER PAR DES FIBRES DE VERRE AR ?

Il ne faut jamais remplacer des armatures en acier dans des éléments structurels. En ajoutant Fibratec dans des couches de compression, il n’est pas possible de remplacer les armatures, mais cela permet toutefois d’éviter la réalisation de chape ultérieurement et d’obtenir, par exemple, une surface finie et polie.

Cela s’est fait dans la construction des parkings à étages des nouveaux Tribunaux de Las Palmas de Gran Canarias et a permis d’économiser une couche de 8 cm de béton, des treillis de 15x15x6 et toute la mobilisation et la main d’œuvre pour la réalisation d’une chape de milliers de mètres carrés.

14. LA FIBRE DE VERRE DESSÈCHE-T-ELLE LE BÉTON, EN EN ACCÉLÉRANT LE SÉCHAGE ?

Non. Elle n’absorbe pas l’eau. Cela arrive dans tous les radiers si l’on ne pose pas de plastiques en polyéthylène en-dessous ou lorsque le radier est exposé au vent ou au soleil. Les fissures produites durant le retrait du béton sont dues principalement à 4 facteurs.

Ni le treillis ni les fibres peuvent l’éviter si ces situations ne sont pas prévenues :

  1. Réaliser des coupes avec des distances supérieures à celles recommandées ou une profondeur inférieure au 33 % de l’épaisseur du radier.
  2. Ne pas réaliser les joints de retrait durant les premières 24 heures.
  3. Ne pas respecter les dessins recommandés des joints autour des colonnes, regards, etc.
  4. Ne pas protéger le radier du sol et du vent durant les 7 premiers jours, en négligeant de l’hydrater fréquemment pour en contrôler la température, ou ne pas le couvrir pour en conserver l’humidité et le maintenir à une température la plus fraîche possible.

15. COMMENT L’UTILISATION DE LA FIBRE DE VERRE AR AFFECTE-T-ELLE LA MANIABILITÉ DU BÉTON ?

Elle le rend plus malléable en en améliorant la maniabilité. Elle le cohésionne dès le début du malaxage.

16. DANS UN CHANTIER, COMMENT PUIS-JE CALCULER LA QUANTITÉ AJOUTÉE AU BÉTON ?

Consulter au préalable la maîtrise d’œuvre pour connaître le dosage adéquat, puis ajouter les sacs de 1 kg ou de 20 kg, en fonction de la capacité de la bétonnière utilisée.

Il est possible de disposer un récipient en plastique d’une capacité de 6 l qui, une fois rempli (jusqu’à 2 cm en dessous du bord) donnera environ 1 kg de fibres.

17. PUIS-JE METTRE BEAUCOUP PLUS DE FIBRES POUR QUE LE BÉTON SOIT PLUS RÉSISTANT ?

Une quantité supérieure n’est pas synonyme de meilleure, il faut juste mettre la dose recommandée.

En mettre moins ou dépasser la quantité recommandée serait néfaste pour la manipulation et les résultats de la résistance du béton.

18. AI-JE BESOIN DE METTRE DE L’ADDITIF COMME DU FLUIDIFIANT OU AUTRE EN UTILISANT DE LA FIBRE DE VERRE DANS LE BÉTON ?

Non, les additifs sont normalement utilisés pour les fibres d’acier, mais pas pour celles de verre.

19. LA FIBRE DE VERRE EST-ELLE COMPATIBLE AVEC D’AUTRES SUBSTANCES QUE JE PUISSE AJOUTER AU BÉTON ?

Elle l’est. Aucune incompatibilité avec d’autres substances chimiques pouvant être ajoutées au béton n’a été reportée. Même pas avec les acides les plus agressifs.

20. PUIS-JE UTILISER UN MÉLANGEUR POUR PRÉPARER LE MÉLANGE DE BÉTON ET DE FIBRES DE VERRE ?

Oui. Toute méthode garantissant un bon mélange jusqu’à ce que les fibres se dispersent convenablement dans toute la masse est valable. Le processus de malaxage dure une minute dans un seau. De fait, il est très recommandé d’utiliser un mélangeur dans le cas du caoutchouc chloré, des peintures ou du micro-ciment (pour la fibre Fibratec V13-MO spécialement conçue pour ces produits).

De manière générale, l’on mélange de 2 à 3 kg par minute dans une bétonnière.